BAISSE DE LA CRIMINALITÉ DE 20% DEPUIS LA CRÉATION DES CPE.

Critique de la recherche » Universal Childcare, Maternal Labor Supply, and Family Well-Being » de Michael Baker, Jonathan Gruber, Kevin Milligan

*****

Étude qui semble conclure que les CPE1 pourraient induire des comportements négatifs, tel l’hyperactivité, l’anxiété, l’agressivité, etc.

Non seulement les données sont très partielles; seulement 2 cohortes pré-CPE versus 3 cohortes post-CPE, donc des résultats partiels qui pourraient s’inverser en faisant le même exercice avec des cohortes subséquentes.

Et en plus, les différences semblent être basées sur des différences de données tellement minces qu’ils n’est pas certains qu’elles soient vraiment représentatives, si ont tient compte de la marge d’erreur.

Et, point le plus important, il n’est pas certain que l’on ait comparé des cohortes équivalentes qui tiennent compte du poids démographique de plus en plus important des jeunes d’origines ethniques qui a lui seul pourrait expliquer les variations des données.

J’ai écrit a l’un des auteurs pour confirmer mes appréhensions.

Je lui ai demandé si on avait comparé seulement le Canada et le Québec, ou bien, si on avait comparé aussi des cohortes du Québec avant et après la création des CPE?

Et si oui, si on avait comparé des cohortes de la même origine ethnique, ou bien, dans les mêmes proportions?

J’attends la réponse. Je suppose une grave erreur méthodologique qui consiste a comparé des enfants issus de différents milieux ethniques, puisqu’il y a de moins en moins d’enfants d’origine québécoise et de plus en plus d’enfants immigrants sinon d’enfants issus de parents immigrants.

Ce qui semble faire varier les résultats dans les mêmes proportions que la variations du taux d’enfants issus de l’immigration.

Sans compter que les variations semblent bien en deçà de la marge d’erreur.

Ce qui signifie que cette étude serait non-représentative sinon sans valeur si on n’a pas comparé des enfants issus du même milieu.

En plus les statistiques semblent prouver tout le contraire des assertions du rapport de recherche.

Le taux de criminalité, depuis la génération des jeunes ayant passé par les CPE, a baissé de 20%!

« Presque toutes les provinces ont vu leur taux de crimes déclarés par la police et leur IGC reculer en 2012. (…) Le Québec et Terre-Neuve-et-Labrador ont enregistré les plus forts reculs de l’IGC2, soit une baisse de 5 % chacun »3

Parmi les grandes villes canadiennes, la ville de Québec a l’IGC le plus faible!4

« Le vol qualifié, l’un des crimes violents les plus graves et les plus fréquents, a également reculé en 2012 pour s’établir à son niveau le plus bas en plus de 30 ans. Cette diminution était attribuable à d’importantes baisses observées au Québec (-15 %) et en Alberta (-11 %), plus précisément à Montréal (-18 %) et à Calgary (-23 %). »5

La génération des jeunes ayant été en CPE depuis 1997, à 5 ans, né en 1992 on eu 12 ans en 2004.

Et que se passe-t-il avec le taux de criminalité depuis 2004?

Baisse de 20% de l’IGC du Québec, comme pour les autres provinces.6 Il est donc faux de prétendre que les CPE auraient induit des comportements criminels.

Et qu’en est-il de l’IGC chez les jeunes de 12 à 17 ans?

Même chose! Il y a eu une baisse de 20% de l’indice IGC depuis 2003.7

Et le Québec à toujours l’IGC le plus faible au Canada chez les jeunes.8

Pour la seule année 2013 le taux de criminalité à baissé de 11% par rapport à 2012.9

« Au cours de la dernière décennie, le taux de crimes contre la propriété par 100 000 habitants a chuté de 40 % »10

Et les dernières données ne font que confirmer la tendance :

« Le taux de criminalité a diminué de 3 % au Canada et de 10 % au Québec »11 en 2014.

La cause de cette baisse continuelle du taux de criminalité n’est pas nécessairement connu et pré-existait à la création des CPE.

Mais une chose est certaine, depuis la création des CPE, le taux de criminalité n’a pas augmenté.

Il a baissé, et les crimes violents ont baissés encore plus au Québec qu’au Canada!

 

Yves Marineau

Sociologue

 

Sources :

-Statistique Canada : http://www.statcan.gc.ca/pub/85-002-x/2013001/article/11854-fra.htm#a7

-Statistique Québec : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/police/publications-et-statistiques/statistiques-criminalite/2013/faits-saillants.html

 

N.B. Toute reproduction permise, à condition de citer la source: http://yvesmarineau.com/blog/?p=461

 

1Centre de la petite enfance.

2Indice de gravité des crimes. Définition: http://www.statcan.gc.ca/pub/85-002-x/2013001/definitions-fra.htm#i6

10Idem.

Ce contenu a été publié dans Court essai, Éditorial, Info, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *